Présentation des câbles de modulation Esprit

Présentation des câbles de modulation Esprit

Cette semaine, j'ai eu la chance d'être invité à une écoute des câbles de modulation Esprit, proposée par le nouvel importateur belge de la marque, Filaudio, et accueillie par une enseigne bruxelloise. L'occasion de vous faire part de mes premières impressions.

Esprit est une marque française qui produit actuellement neuf modèles de câbles allant de l'entrée-de-gamme (une centaine d'euros) au très haut-de-gamme (plusieurs milliers d'euros) : câbles de modulation, d'alimentation, de haut-parleurs et digitaux de plusieurs types. Dans tous les cas, les câbles Esprit sont, depuis 15 ans, fabriqués à la main en France et garantis à vie

La gamme actuelle comprend les références Linéa 8, Alpha, Beta, Kappa, Celesta, Eterna, Aura, Lumina et Gaia ; ainsi que l'accessoire Manta (sorte de dispositif anti-interférences autonome).

Il y a quelques mois de cela, lors du salon High End Brussels 2014, j'avais manifesté notre intérêt pour la marque Esprit auprès de son nouvel importateur belge, que je venais alors de rencontrer. C'est ainsi que mardi passé, nous nous sommes retrouvés dans une enseigne bruxelloise pour une écoute de présentation, en comité restreint, de différents modèles de la gamme. Nous avons pu prêter une oreille attentive, dans l'ordre, aux câbles de modulation Kappa, Celesta, Eterna, et Lumina.

Si cet article a été publié dans la catégorie "Live" et pas dans les "Essais", c'est parce qu'il s'agit bien ici, comme je le disais dans mon introduction, de premières impressions. Cette écoute des câbles Esprit fut brève, et s'est déroulée sur un système dont je ne connais pas bien tous les éléments.

Impressions

Le Esprit Kappa, proposé à un prix avoisinant les 600 euros, est un câble surprenant. D'emblée, comparé à un câble de prix équivalent (précisément, le Organic Audio que nous utilisons dans notre système de référence), le Kappa propose une restitution beaucoup plus aérée et fluide, particulièrement dans le haut-médium. Il propose également de beaux timbres, riches et agréables. Sa tenue des basses est bonne, son niveau de détail également. En fait, je dirais volontiers de ce câble qu'il est flatteur : en le comparant directement à d'autres câbles, on perçoit une légère emphase dans le médium, qui participe sans doute au côté aéré de sa restitution, et qui vient soutenir un haut du spectre ouvert et transparent. Très positivement, le Kappa est le modèle qui m'a le plus étonné lors de cette écoute, pour ses facultés à mettre de la vie dans la restitution globale du système sur lequel nous l'avons essayé.

Plus homogènes, les modèles Celesta, Eterna et Lumina sont tous trois dans la même lignée et proposent une restitution similaire, mais dont certaines caractéristiques (présence, largeur de scène sonore, naturel, ...) sont plus approfondies au fur et à mesure qu'on monte en gamme.

Pour un prix public d'environ 900 euros, le Celesta est déjà assez représentatif de ce que la marque Esprit propose dans son haut-de-gamme : un rendu naturel, doté d'un grain très appréciable, et de très beaux timbres. La scène sonore proposée par ce câble n'est pas ce que nous avons entendu de mieux dans cette gamme de prix, et il peut parfois sembler manquer de dynamique, mais il propose une écoute agréable dont les timbres sont justes, et dont le niveau de détail est très bon.

En passant à l'Eterna, la restitution gagne en profondeur et en matière. Ce câble donne une très belle assise dans le bas du spectre, tout en gardant un haut-médium riche, dynamique et présentant une foule de détails. Le grain dont nous parlions plus haut est ici splendide, et donne beaucoup de chaleur et de naturel à la restitution. Vendu aux alentours de 1400 euros, c'est le modèle de la gamme que j'ai le plus apprécié parmi ceux en démonstration lors de cette écoute. Une très belle découverte, que j'espère pouvoir tester de manière plus approfondie dans les semaines qui viennent.

Enfin, nous avons écouté un des modèles phares de la gamme Esprit : le Lumina. Proposé à 4000 euros environ, la restitution offerte par ce câble est excellente. Très similaire à celle proposée par l'Eterna mais avec une scène sonore plus profonde et plus large, j'ai cependant eu l'impression qu'il lui manquait ce grain que j'appréciais particulièrement chez son petit frère. Comme si le caractère onctueux de son rendu prenait un peu trop le dessus sur la restitution des micro-détails. Ceci dit, le système utilisé pour ces écoutes n'était pas le plus adapté pour un câble de cette gamme, qui donnera sans doute beaucoup plus de caractère et sur un système haut-de-gamme.

Pour faire suite à ce petit compte rendu en "live", nous prévoyons très prochainement un essai plus complet du câble de modulation Kappa. Affaire à suivre, donc !

Mise à jour : Monsieur Cesari, fabricant des câbles Esprit, nous a contacté pour nous faire part d'une certaine déception quant à notre article ci-dessus, qu'il trouvait péjoratif. Nos premières impressions suite à ses écoutes étant au contraire largement positives, nous avons cru bon de légèrement modifier certaines phrases et/ou mots de notre texte, au cas où notre appréciation favorable des câbles Esprit lors de cette démonstration n'ait pas été suffisamment claire.

Commentez avec    Disqus Facebook Google+