Ecouteurs LKPR No Comply : réussis !

Ecouteurs LKPR No Comply
Système de référence: 

Système Axel - Haute-Fidélité (écouteurs) - 2014

Sources: 
Aurender S10, Hegel CDP2A MK2, Rega RP-1
Convertisseurs: 
EMM Labs DAC2X
Amplification: 
Hegel P20, Music Hall PA1.2, Carot One Fabriziolo
Ecouteurs: 
Beyerdynamic Custom One Pro
Conditionnement réseau: 
GigaWatt PC-2 EVO, Accustic Arts Powerstrip Passive
Supports: 
Atacama Eris Eco
Câbles: 
Stealth Audio Varidig Sextet, Atlas EOS, ClearerAudio Copper Line Alpha Plus, GigaWatt LS1 MK2 / LC2 MK3, AudioQuest Forest Network, AudioQuest Big Sur

Mis en production grâce à une campagne de financement participatif menée par la marque canadienne LKPR sur la plateforme Kickstarter, les écouteurs No Comply nous avaient immédiatement séduits par leur look, mais aussi par leurs caractéristiques techniques annoncées. Nous avions dès lors décidé, à l'époque, de participer au financement de ceux-ci et d'attendre patiemment notre exemplaire. Arrivés il y a quelques semaines, nous n'avons évidemment pas tardé à brancher ces écouteurs sur notre système pour les tester !

Il y a quelques temps déjà, nous vous parlions d'eux dans nos actualités, en mentionnant leur côté un peu particulier : conçus et fabriqués par la marque LKPR (pour "Low Key Product Rejuvenation"), les No Comply sont construits de la manière la plus écologique et durable possible, tout en gardant bien évidemment la qualité sonore en ligne de mire. Et le fabriquant ne fait pas les choses à moitié : coquilles en érable, bandeau et oreillettes en cuir naturel, arceau et palanches en acier, curseurs d’ajustement en aluminium, connecteurs en cuivre plaqués or, fils internes OFC plaqués argent, bobinage de cuivre à noyau d’aluminium, aimant d’alliage néodyme... Et pour couronner le tout, vous ne trouverez pas plus de 10 grammes de plastique dans ce produit (isolations électriques PTFE, mousse mémoire antibactérienne, cadre de diaphragme moulé, replis de dos des oreillettes). Il s'agit déjà là d'une très belle performance qu'on ne peut qu'applaudir.

Finition et confort

Bien loin des casques en plastique qu'on croise habituellement sur la tête des passants dans la rue ou dans les transports en commun, les No Comply ne passent pas inaperçus : l'utilisation de bois, d'acier et de cuir donne à la fois un sentiment de raffinement et de robustesse à ces écouteurs "vintage" dont la finition est tout simplement irréprochable. Légers et relativement petits, les No Comply donnent cependant une vraie impression de qualité, avec notamment beaucoup d'attention portée aux détails.

Les coquilles en bois sont chacune munie d'un connecteur RCA qui, en dehors d'être du plus bel effet, vous permet de remplacer le câble d'origine par votre câble favori. Bien que le celui que la marque fourni avec les écouteurs soit de qualité tout à fait correcte, intégrant notamment des connecteurs RCA Switchcraft USA et un connecteur jack 3,5mm REAN/Neutrik, l'idée de permettre son remplacement, que ce soit par goût ou en cas de casse, est une excellente idée. 

Nous souhaitons cependant émettre une réserve concernant ce câble : en effet, son connecteur 3,5mm est beau et solide, mais nous n'avons pas trouvé d'adaptateur compatible nous permettant de brancher celui-ci sur une sortie 6,35mm. Les adaptateurs testés ne tiennent tout simplement pas sur le connecteur d'origine. Nous avons demandé au fabriquant s'il comptait fournir un adaptateur adéquat dans le futur, mais nous n'avons pas encore obtenu de réponse. Quoi qu'il en soit, cela limite leur utilisation, dans l'immédiat, à des appareils munis d'une sortie 3,5mm exclusivement (ce qui ne pose aucun souci pour les smartphones, tablettes, ordinateurs, ... mais bien pour certains amplificateurs), à moins justement de remplacer le câble d'origine.

Par ailleurs, les No Comply se montrent confortables à l'usage : outre leur légèreté appréciable, la consistance des oreillettes est excellente et la plage de réglage de l'arceau permet de trouver une position idéale facilement. Nous avons eu l'impression que la rigidité de ce dernier était peut-être un peu trop forte, mais ce sentiment diminuait au fur et à mesure de nos écoutes, preuve sans doute qu'il faut un peu de temps aux écouteurs pour se donner lorsqu'ils sont neufs.

En outre, les No Comply isolent plutôt bien des bruits environnants, ce qui rend leur utilisation dans des transports en commun agréable également.

Enfin, notez qu'en dehors de la finition "Ruby" de notre modèle, la marque propose également une finition "Original" avec cuir noir et coquilles en couleur bois, une finition "Classic" avec du cuir brun à la place du noir, une finition "Black" toute de noir vêtue, et une finition "Skateboard" pour laquelle la marque LKPR récupère le bois d'anciens skateboards cassés pour fabriquer les coquilles des écouteurs (vous pouvez même leur fournir votre propre skateboard à découper pour confectionner votre paire unique...).

Ecoute

Pour être tout à faits honnêtes, la première écoute des No Comply nous a laissé avec un léger sentiment de déception. Branchés à notre petit amplificateur casque Carot One Fabriziolo, nous trouvions le bas du spectre et certaines plages du haut-médium et des aigus trop mis en avant, provoquant par moments un manque de clarté dans le message sonore. Après quelques morceaux, nous avons décidé de poser les écouteurs sur la table et de les laisser jouer sans y prêter attention pendant un moment, de manière à les "rôder".

En les reprenant le lendemain, nous avons fait attention à la manière dont nous les placions sur nos oreilles, non sans succès : en effet, nous obtenions une écoute sensiblement meilleure en positionnant les écouteurs plus en arrière, avec la deuxième moitié des oreillettes presque derrière le pavillon de nos oreilles. Ce faisant, les mediums gagnaient en vivacité et en clarté, alors que le niveau de grave baissait significativement pour proposer une écoute un peu plus équilibrée.

Clairement, cette attention portée au positionnement des écouteurs et le fait de les avoir laissés se rôder quelques heures ont permis à notre sentiment de déception initial de s'amenuiser. Nous prenions dorénavant bien plus de plaisir à écouter les No Comply avec nos morceaux favoris, comme par exemple "Black Ice" de AC/DC, dont la restitution proposée par les écouteurs LKPR est très agréable, dynamique et bien définie. Bien qu'encore un peu trop présentes, les basses fréquences sont restituées de manière naturelle et propre.

Sur d'autres titres comme "Hotel California (Unplugged)" des Eagles, on constate que les No Comply proposent une scène sonore plutôt bien gérée, avec un placement assez juste des instruments et des voix, même si la séparation des canaux stéréo est un peu trop marquée - comme s'il manquait un peu de subtilité dans la gestion de la spatialisation. Rien de bien gênant cependant, d'autant plus que la précision de la scène sonore reste globalement bonne.

Par ailleurs, le niveau de détail de ces écouteurs est bon, donnant à un titre comme "Dulce Caravela" de Katia Guerreiro un caractère fluide, un rendu suffisamment détaillé et une belle attaque sur les graves, indispensable à la restitution correcte de ce morceau. Dans cette gamme de prix, les concurrents n'offrent certainement pas tous un niveau de détail équivalent.

Malgré les longues heures d'écoute et malgré nos efforts quant à leur placement sur nos oreilles, nos impressions du début, bien que moins marquées, restent cependant d'actualité : le tout bas du spectre, ainsi que certaines plages de fréquence du haut-médium et des aigus sont un peu trop mis en avant à notre goût, ce qui provoque un déséquilibre dans le rendu global. Ceci est particulièrement audible sur des morceaux pop / rock à l'instrumentation complexe tels que "Mylo Xyloto" de Coldplay, et passe beaucoup plus inaperçu sur d'autres. Ce déséquilibre est également plus discret lorsqu'on utilise ces écouteurs conformément à leur vocation nomade, c'est à dire sur un smartphone ou une tablette, par exemple.

4

Conclusion

Lorsqu'on conçoit des écouteurs, et particulièrement lorsque ceux-ci ont une vocation nomade, il y a deux aspects qui nous semblent importants : leur rendu sonore, bien sûr ; mais également leur look.

Et à ce niveau, les écouteurs No Comply du fabricant canadien LKPR sont exceptionnels : disponibles dans plusieurs finitions toutes d'un aspect vintage très réussi, ces écouteurs sont beaux, robustes et bien pensés, proposent un niveau de finition impressionnant, et utilisent des matériaux d'une qualité irréprochable. Ajoutez à cela les nombreux efforts mis en oeuvre pour que leur production soit la plus durable et écologique possible (rappelons-le : moins de 10 grammes de plastique !), et il nous parait difficile de leur trouver un concurrent sérieux à ce niveau.

Parallèlement à cela, les No Comply sont des écouteurs dont le rendu sonore est plutôt agréable : la dynamique est intéressante, la scène sonore est assez précise, et le niveau de détail est bon. Les No Comply se paient même le luxe de proposer une très belle articulation des graves, donnant un caractère chaleureux au rendu. Leur restitution sonore est cependant légèrement déséquilibrée, surtout au niveau du haut-médium et du début des aigus, que nous estimons être trop mis en avant. C'est dommage, car ce défaut provoque une impression de manque de définition dans le rendu global sur certains morceaux à l'instrumentation complexe.

Malgré cela, les écouteurs No Comply se positionnent plutôt bien face à leur concurrence directe (Focal Spirit, Beats Dr Dre, ...) en terme de qualité sonore. Et bien que leur prix soit peut-être un peu trop élevé, nous n'hésiterions pas à les conseiller à toute personne cherchant des écouteurs nomades alliant design très réussi, qualité de fabrication, respect de l'environnement et restitution sonore correcte. 

 

P.S. : à titre d'information, nous avons obtenu une restitution que nous trouvions plus homogène et plus agréable sur notre smartphone LG G2, en réglant les paramètres audio sur "personnalisé" et en modifiant l'égaliseur de la manière suivante : diminuer progressivement le gain des fréquences à partir de 500Hz jusque 20Hz, diminuer assez fortement le gain des fréquences aux alentours de 6kHz et diminuer légèrement les fréquences autour des 8kHz. Notons à ce sujet que le site du fabricant LKPR mentionne un changement dans le design interne des coquilles, passant de la révision 1.0 (fabrication en 2014) en révision 1.1 (fabrication en 2015), destiné à améliorer la cohérence du rendu sonore. Cette nouvelle révision pourrait donc bien résoudre ce manque d'équilibre - et nous espérons avoir l'occasion de vérifier cela prochainement.

Marque: 
Modèle: 
No Comply

Type:

Prix indicatif: 
325 Dollars Canadiens
Caractéristiques techniques: 

Type : Supra-oral, 77 mm diamètre
Diaphragme : 40 mm microfibres cellulosiques, contour libre
Plage fréquentielle : 7 Hz – 24 000 Hz
Efficacité : 112 dB/mW à 1 kHz
Distorsion harmonique : < 0,2 % pour 92 dB à 1 kHz, < 0,1 % pour 92 dB entre 2 kHz et 10 kHz
Puissance nominale : Seulement 0,033 mW requis pour atteindre un niveau optimal de 100 dB
Puissance d’entrée maximale : 1,3 W, évitez de dépasser 0,5 W
Impédance : 20 Ohms à 1 kHz optimisé pour appareils portables, ordinateurs ou autres amplificateurs ou convertiseurs numériques-analogiques de basse impédance.
Poids : 246 g sans câble
Pays d’origine : Canada
Révision : 1.0 (production 2014)
Matériaux : Coquilles et déflecteurs en érable canadien FSC, bandeau en cuir de vache, oreillettes en cuir d’agneau, arche et palanches en acier à ressort, curseurs d’ajustement en aluminium de grade aéronautique, connecteurs de cuivre plaqués or, fils internes OFC plaqués argent, bobinage de cuivre à noyau d’aluminium, aimant d’alliage néodyme, grille de déflecteur d’acier inoxydable, moins de 10 g de plastiques (isolations électriques PTFE, mousse mémoire antibactérienne, cadre de diaphragme moulé, replis de dos des oreillettes)

Commentez avec    Disqus Facebook Google+